Étanche ou résistant à l’eau ? Que se cache-t-il derrière l’indice de protection IP ?

Les fabricants étiquettent souvent leurs produits de la mention « résistant à la poussière » ou « résistant à l’humidité ». Pour soutenir la véracité de ces propos, les produits peuvent recevoir un indice de protection IP. Mais qu’est-ce que ça veut bien dire ?

On a l’habitude de lire les qualificatifs « imperméable », « résistant aux intempéries », « étanche à la poussière » ou autre variante. Alors qu’ils offrent aux fabricants un moyen facile de flatter leur produit, ces termes peuvent plonger le reste d’entre nous, simples mortels, dans une grande confusion. Est-ce que mon téléphone « résistant à l’eau » est aussi bien protégé que mon casque Bluetooth « étanche » ? Est-ce que je peux les emmener faire de la plongée sous-marine avec moi (N.B : faire de la plongée sous-marine avec votre téléphone est FORTEMENT déconseillé) ?

Heureusement, il existe un moyen de comparer ces produits sur la base d’une norme standardisée. Cette norme européenne porte le nom enthousiasmant de « EN60529 ». Elle a été établie par la Commission électrotechnique internationale et est communément appelée par son nom de rue beaucoup plus cool : l’indice de protection IP.

Voyons ce qui se cache derrière ce nom.

Qu’est-ce qu’un indice de protection IP ?

En anglais, IP est le sigle de « Ingress Protection » qui signifie « protection contre les entrées ». Cet indice mesure donc la qualité de protection d’un appareil contre l’intrusion d’objets solides et liquides. Un indice IP peut ressembler à ça : IP57

Comme vous pouvez le constater, l’indice comporte deux chiffres. Le premier indique le niveau de protection contre les objets solides. Le deuxième indique le niveau de résistance à l’eau. Plus le chiffre est élevé, plus la protection est grande.

L’indice IP n’est attribué officiellement que si un produit a encouru une série de tests menés par une société indépendante agréée. Donc, non, une entreprise ne peut pas simplement attribuer un indice IP à ses produits juste pour le plaisir !

Examinons maintenant ce que représente chaque chiffre.

Protection contre les objets solides et la poussière

Le premier chiffre va de 0 à 6 et reflète le niveau de protection face aux particules solides.

  • IP0X : Le produit n’est pas protégé contre le contact physique ou les objets solides.
  • IP1X : Le produit est protégé contre les objets de plus de 50 mm. Vous n’allez pas enfoncer votre main dedans par accident, mais un doigt, ce n’est pas impossible. Et vous devriez sûrement éviter.
  • IP2X : Le produit est protégé contre les objets de plus de 12,5 mm. Vous n’avez plus à craindre vos doigts.
  • IP3X : Protégé contre tous les objets solides de plus de 2,5 mm, ce qui inclut la plupart des outils et des câbles épais.
  • IP4X : Protégé contre tous les objets dont la taille est supérieure à 1 mm.
  • IP5X : Résiste à la poussière. Même si un peu de poussière pénètre dans le produit, cela ne suffira pas à le briser !
  • IP6X : « You shall not pass! * » Entièrement étanche à la poussière.

*(Vous vous souvenez de Gandalf ? Le Seigneur des anneaux ? Le monstre de feu ?)

Protection contre l’eau

Le deuxième chiffre va de 0 à 9 et reflète le niveau de protection face à l’eau.

  • IPX0 : Le produit n’est absolument pas protégé contre l’eau.
  • IPX1 : Résiste aux chutes d’eau verticales.
  • IPX2 : Résiste aux chutes d’eau ayant une inclinaison comprise entre 0 et 15 degrés.
  • IPX3 : Résiste aux projections d’eau jusqu’à 60 degrés d’inclinaison.
  • IPX4 : Résiste aux projections d’eau en provenance de n’importe quelle direction.
  • IPX5 : Résiste à un jet d’eau soutenu de faible pression.
  • IPX6 : Résiste à un jet d’eau intense et à haute pression.
  • IPX6K : Résiste à un jet d’eau à extrême haute pression. Rarement utilisé.
  • IPX7 : Peut être submergé jusqu’à 1 mètre sous l’eau pendant 30 minutes.
  • IPX8 : Peut être submergé plus profondément que 1 mètre. La profondeur exacte est spécifiée par le fabricant.
  • IPX9K : Résiste aux jets à très haute pression et très haute température, envoyés de près. C’est un cas très spécial qui est délivré par un standard à part. Rarement utilisé.

Curieusement, les caractéristiques des indices IPX7 et IPX8 ne « cumulent » pas les caractéristiques des indices précédents. Un produit classé IPX8 peut donc survivre un moment sous l’eau mais être endommagé s’il reçoit un jet d’eau en traître, sur le côté. Si un produit résiste aux deux scénarios, il reçoit un double indice, par exemple IPX6/IPX8.

Et si un produit n’a pas d’indice de protection IP ?

« Mais alors, si un produit n’a pas de classement IP ? Est-ce que ça veut dire que l’on me ment ? Qu’on essaie de me vendre de la camelote ?! » demandez-vous indigné.

Mais la réponse est non, pas nécessairement.

Le produit en question n’a peut-être tout simplement pas passé les tests de cet indice de protection. Il n’est aussi pas inhabituel qu’un produit soit testé pour sa résistance à l’eau mais pas pour sa résistance à la poussière. Dans ce cas, vous trouverez réellement un indice du type « IPX7 » sur son étiquette. Sachant que X ne signifie pas « 0 », mais simplement que sa résistance aux solides n’a pas été testée.

Le classement IP peut aussi manquer si l’entreprise a choisi de passer une autre certification ou norme de classement. Cherchez si le produit indique une autre certification de sa résistance à l’eau ou à la poussière.

Et oui, si quelqu’un vous dit que son produit est « totalement étanche » mais refuse de vous montrer une certification normée, il se peut tout à fait que vous ayez à faire à un charlatan. Fuyez.

Voici une vidéo sympa qui résume bien la question des classements IP :

En savoir plus